Modèle d'échauffement

Définition du modèle   Lancer le modèle

Les pertes par échauffement correspondent aux montées progressives en température lors de certaines opérations de productions. Elles peuvent se produire sur de nombreuses installations telles que les disperseurs à grande vitesse et les broyeurs à billes comme illustrées à suivre.


   

Le modèle d'échauffement proposé par Envmodels est applicable sur des installations pour lesquelles les variations de température ne sont pas trop importantes (dans le cas contraire le modèle de chauffage simple est à utiliser de préférence) et tant que la température finale reste très inférieure à la température d'ébullition du mélange.

Exemple :

Un disperseur de 5000 litres contient 3500 litres de peinture dont la composition moyenne est de 40% de produits non volatils (poudre) et 60% de solvants. En ce qui concerne la phase solvantée, la composition est la suivante :

  • Toluène : 60%,
  • Méthyl isobutyl cétone : 40%.

La température initiale du mélange est de 20°C et la température finale (après mélange) de 40°C. Le nombre de cycle de ce type réalisé sur ce disperseur est de 50 par an.

L'émission totale annuelle par échauffement calculée lors de ces opérations de dispersion est de 1,546 kg de COV.

Par produit, l'émission annuelle est la suivante :

  • Toluène : 1,049 kg,
  • Méthyl isobutyl cétone : 0,496 kg.
Bibliographie :
  • EPA. 1994. Control of Volatile Organic Compound Emissions from Batch Processes - Alternate Control Techniques. U.S. Environmental Protection Agency, Office of Air Quality Planning and Standards, EPA-453/R-93-017.
  • EIIP. 2005. Methods for Estimating Air Emissions from Paint, Ink and Other Coating Manufacturing Facilities Chapter 8 in EIIP Volume II.

Environmental Models
Your online calculation tool
Copyright © 2021
Powered by