Calcul par application de facteurs d'émission par plages

Explications sur les calculs   Lancer les calculs

L'utilisation des facteurs d'émission par plage de mesure est un peu plus précise que l'utilisation des facteurs moyens. Elle permet de classifier les équipements comme fuyards ou non fuyards et de tenir légèrement compte de conditions spécifiques au site.

L'approche par plage nécessite la mise en œuvre de mesures sur les équipements considérés (utilisation d'appareillages de mesures portables permettant de prélever un échantillon de gaz au niveau de la fuite potentielle sur l'équipement) qui donnent une indication du niveau de fuite.

Les concentrations mesurées (en parties par million volumique - ppmv) permettent alors de classer les équipements en deux catégories :

  • Les équipements avec des résultats de mesures supérieurs ou égaux à 10 000 ppmv,
  • Les équipements avec des résultats de mesures inférieurs à 10 000 ppmv.

Dans l'approche par plage de mesure, il est alors ensuite considéré que le niveau d'émission moyen est différent pour les équipements de chacune des deux catégories.

L'utilisation de facteurs par plage est un peu plus précise que l'utilisation de simples facteurs moyens d'émission et donne une meilleure indication du niveau de fuite des équipements sur le site considéré. Cette approche reste cependant trop générale lorsqu'une évaluation correcte des émissions est souhaitée.

Comme dans le cas de l'utilisation de facteurs moyens, l'évaluation des émissions fugitives par application des facteurs par plage peut être réalisée sur les types de sites suivants :

  • Industries de la chimie (SOCMI),
  • Raffineries pétrolières,
  • Terminaux pétroliers,
  • Unités de production de pétrole et gaz.

Remarque :

L'utilisation des facteurs d'émission par plage de mesure pour les procédés des industries SOCMI, terminaux pétroliers et unités de production brut et gaz permet une caractérisation des émissions en composés organiques totaux alors que dans le cas des raffineries pétrolières, le résultat correspond aux composés organiques non méthaniques.

Si une spéciation des émissions est envisagée ou si le flux transitant ne contient pas que des composés organiques (mais aussi d'autres produits voire du méthane dans le cas des raffineries), les concentrations en COV présents dans le flux transitant peuvent être nécessaires pour une caractérisation complète des émissions.

Environmental Models
Your online calculation tool
Copyright © 2017
Powered by